Wednesday, March 7, 2007

A propos de la Journée Internationale de la Femme

Cela fait plus de quatre vingt dix ans que les femmes sont au cœur des débats sur le développement. Si l’on tient compte que deux femmes, Hillary Clinton et Ségolène Royal, sont dans la course présidentielle des deux nations les plus puissantes du monde, que de plus en plus de femmes s’adonnent à des études supérieures, et qu’en conséquence elles sont plus conscientes et plus en contrôle de leur pouvoir reproductif et productif, l’on a le droit de s’applaudir—considérant l’époque où les femmes n’avaient même pas le droit de voter. Néanmoins, il reste beaucoup à faire pour que les femmes, la moitié de la population mondiale, aient un accès adéquat et équitable au processus de décision, aux ressources et aux revenus, pour que leur rôle en tant que facteur essentiel au développement soit pris en compte.

Le Thème de la journée internationale de la femme 2007 est : Mettre fin à l’impunité des auteurs d’actes de violence à l’égard des femmes et des filles

En effet, en dehors des montagnes de différence entre les rôles sociaux des genres masculin et féminin aussi bien dans le Nord que dans le Tiers-monde, la violence faite au femme demeure l’un des défis les plus difficiles à contourner. C’est d’autant plus difficile que dans beaucoup de communautés rurales du monde en développement, elle est considérée normale.

Les pays développés sont bien en avance du monde en développement si l’on tient en compte qu’avoir une fille dans beaucoup de régions de l’Inde est considérée comme un châtiment—que près de 45% de filles de moins de 18 ans se retrouvent mariées—qu’une mort maternelle survient tous les deux heures à West Bengal (TOI, March 4, 2007, P11).

Rendre aux femmes du monde leur dignité humaine n’est pas un acte féministe. C’est un devoir humaniste de défendre les droits de chaque être humain à la vie, l’éducation, à l’accès aux ressources et à la participation aux décisions politiques, économiques et sociales les affectant. Les objectifs millénaires du développement des Nations Unies stipulent que « L’égalité des sexes, qui est inscrite dans les droits de l’homme, est au cœur de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement. Sans elle, on ne pourra vaincre ni la faim, ni la pauvreté, ni la maladie. »

1 comment:

Pradeep said...

I feel equality is also a theoretical proposition, especially in the case gender; because, individuals -- be it a man or woman or boy or girl -- have their own individuality.

But persecution, harassment victimisation etc on the basis of gender is absolutely reprehensible, and should be treated on a par with crime.

For this, I think we need to think beyond gender; it's all about perceptions of and attitudes (approaches) to various issues.

Because I have seen perceptions being shackled by various typecasts and labels, don't you think so?

I find your blogs postings interesting mainly because they concern social issues. Just out of curiousity, may I ask, are you doing research? I am a journalist with The Times of India in Bangalore.